Accueil » Albums illustrés » RENCONTRE AVEC JULIA WAUTERS

RENCONTRE AVEC JULIA WAUTERS

 

 

Rencontrer une professionnelle de l’illustration jeunesse est plus qu’un moment de pédagogie partagé en classe ; c’est un véritable plaisir, l’envers du décor qui interpelle tous les goûts, toutes les curiosités !

Julia Wauters, nantaise, passait par Castelnau Barbarens, une commune voisine. Grâce à l’énergie des équipes de la Médiathèque Départementale du Gers et de l’école élémentaire publique d’Aubiet, nous avons pu la recevoir une journée entière, face à des enfants de 3 à 11 ans. Une journée inoubliable.

L’Ours ronchon de rienalire.fr n’a pas plus ronchonné à filmer cette rencontre qu’à la visionner par la suite pour monter sa vidéo rituelle. Au contraire ! Il avait envie de tout vous montrer ! Mais cette vidéo sera classée « ultra-courte » pour préserver les surprises de Julia lors de ses interventions, pour ne pas livrer ses secrets à l’avance et surtout pour donner envie à toutes les communes et écoles de l’inviter.

Pédagogues, institutionnels, essayez ! C’est une véritable chance que d’élargir le cadre scolaire, le temps d’une rencontre avec une pratique vivante, intelligente et sensible, l’illustration, cet art graphique appliqué aux lectures de nos enfants. (Ceci étant valable pour tous les autres arts…)

Les quatre classes de GS à CM2, ayant anticipé cette rencontre dans le peu de temps qui leur était imparti, avaient lu la plupart des albums de Julia, préparés et prêtés par la MDG. Les questions pensées, tapées, numérotées, découpées, attribuées, attendaient leur réponse. Avec intérêt, avec impatience. C’est une activité en plus d’une animation, une mise en jeu des apprentissages et leur valorisation par l’action.

D’un point de vue pédagogique en effet, imaginez toutes les qualités d’un tel moment, d’en amont jusqu’au déroulé et au souvenir, aux anecdotes : entendre parler d’un métier, concrètement, par quelqu’un qui l’étudie, le pratique, l’enseigne, qui défend la valeur et la constance de ses efforts, qui le détaille avec des mots adaptés à son jeune public et leur permet de déjouer les idées reçues sur le monde du travail. Et bien d’autres apports !

Quand le plaisir de travailler (« C’est pas parce que c’est un plaisir que c’est pas un travail ! ») produit des images, des couleurs, des histoires, des maquettes d’après la commande d’éditeurs de livres jeunesse (« J’ai un chef, quand même, j’ai plusieurs chefs, même »), le tout né d’un jeu de gosse (« Je fabriquais des magazines pour ma petite sœur »)… Quel parcours, quel exemple !

On peut devenir auteur-e, illustrateur-trice, écrivain-e, créateur-trice même en province (« Il faut Internet, sinon c’est un peu compliqué »), et rien n’oblige à recopier les autres… les techniques sont nombreuses, les créations, variables, l’imagination prend le pouvoir, et les élèves, les pinceaux, les ciseaux, les outils, et c’est parti !

J’encourage toutes les classes à accueillir Julia Wauters et tou-te-s autres professionnel-le-s du livre, dont ceux que j’ai déjà eu la chance de rencontrer (l’auteur-illustrateur Gilles Bachelet, l’auteur-éditeur Christian Bruel par exemple), afin de faire passer d’une si belle manière des messages positifs, constructifs pour des enfants de toute région. Une information de terrain et de rêve réunis, pour ouvrir, encore et toujours, le monde actuel aux jeunes qui le découvrent, et à ceux qui les accompagnent.

Merci aux éditions Sarbacane pour leur don d’un exemplaire de Fanfare et à tous ceux qui ont soutenu cette journée, libraires, institutionnels et citoyen-ne-s ami-e-s…

Je vous souhaite une bonne lecture, de belles rencontres et je vous dis à bientôt !

Alexe, e-libraire rienalire.fr

Vous avez aimé ? Partagez !